Les oeuvres de l'artiste

arton76 expo biennal dakart 2014 s femme au poulet la marche des cadavres le mur de ouagadougou le livre du chagrin detail marche d agou passage de botte personage internet

Expo Biennal Dakart 2014
Bonnes nouvelles du Togo


L’art contemporain au Togo présente de troublantes similitudes avec la situation politique de ce pays au cours des trente dernières années. Longtemps dominé par la figure écrasante et omniprésente du sculpteur Paul Ahyi, le paysage esthétique togolais - sans aucun doute une conséquence de l’isolement politique dans lequel le pays s’est trouvé maintenu de longues années - n’a pas vu émergé d’autre figure créatrice majeure (rien ne pousse à l’ombre des grands arbres...).

Certains artistes, comme El Loko, ont choisi l’exil. Le talent et la détermination de quelques autres leur ont permis d’accéder à une notoriétéinternationale. Parmi eux, le plasticien designer KossiAssou et le peintre SokeyEdorh, invités tous deux lors de précédentes biennales. Ces ainés opiniâtres ont montré la voie à une nouvelle génération, incarnée ici par Camille Azankpo et Pierre Segoh. La singularité de leur vision et l’extrême diversité de leurs démarches respectives constituent les premiers signes, avérés, d’un regain de vitalité.

C’est un progrès. Aujourd’hui, à cet isolement douloureusement subi, doivent succéder l’ouverture, la circulation et les échanges. Tel est le propos de cette exposition, organisée conjointement par l’Institut Français du Togo et l’Atelier Céramiques Almadies : faire participer ces artistes au mouvement des regards, à la parole collective, aux échanges. Dit autrement : leur faire place dans la création contemporaine en mouvement, et contribuer ainsi à ouvrir grandes les portes et fenêtres d’un pays resté trop longtemps en retrait de la marche du Monde.